Jump to content
Le Forum ARA

CST - Le courant passe : entretien avec Rémi Pillot, fondateur de Pess Energy


Anim
 Share

Recommended Posts

  • Moderator

ACTUALITÉS

Le courant passe : entretien avec Rémi Pillot, fondateur de Pess Energy

CST_pess_energy.jpg

Réduire sa consommation pour réduire son impact carbone, voilà l’ambition de Pess Energy qui a séduit le jury du SATIS avec des systèmes de stockage d’énergie électrique mobile, sans bruit, sans odeur et sans maintenance. Son fondateur, Rémi Pillot, nous en dit plus.

Pourriez-vous vous présenter ?

Rémi Pillot :  Fondateur de la société Pess Energy, je suis ingénieur mécanique de formation avec tout un bagage dans les industries mobiles et aéronautiques. En 2008, j’avais déjà créé une première start-up, de rétrofit électrique ayant pour but de convertir des véhicules de collection en véhicules électriques grâce à des batteries de seconde vie. Après plusieurs réalisations, avec mon van 100 % électrique fabriqué à partir d’une Volkswagen T3 de 1987) et tracté par une remorque solaire, j’ai fait avec un ami un tour de France de cinq semaines et 5 000 km en toute autonomie énergétique, démontrant ainsi qu’un voyage au long cours 100 % propre était possible grâce à la production d’énergie photovoltaïque mobile.

Cette aventure nous a fait connaître, notamment par Transpalux qui était très intéressé par ma solution de remorque solaire et voulait savoir si je saurais la miniaturiser pour des tournages. C’est ainsi que j’ai créé des powerboards à partir de batteries automobiles. Aujourd’hui, j’utilise des batteries neuves pour des questions de performances énergétiques. En 2021, j’ai créé Pess Energy pour répondre à la demande croissante de solutions énergétiques responsables dans le secteur cinématographique et audiovisuel.

Comment expliquez-vous cette forte demande ?
R. P. : De nombreux facteurs expliquent cette forte demande. A commencer par la réglementation qui bannit de plus en plus l’utilisation de groupes électrogènes dans les centres-villes. Cela nécessite que de nombreux secteurs d’activité – et pas seulement le cinéma – trouvent des solutions alternatives. On voit aussi une volonté globale de réduire l’impact carbone, ce que nos groupes électrogènes à zéro émission permettent justement. Les solutions que nous proposons sont faciles à utiliser et silencieuses. Cela permet une plus grande latitude aux productions.

Comment vous êtes-vous adapté aux besoins du secteur cinématographique ?
R. P. : Dès le début, nos produits étaient destinés au secteur cinématographique. J’ai très rapidement eu des retours de chefs opérateurs, électriciens, gaffers qui m’ont permis d’améliorer les prototypes pour arriver aux produits finaux que nous commercialisons aujourd’hui. Ce travail avec les professionnels du secteur a beaucoup facilité les choses. Aujourd’hui nos produits semblent parfaitement répondre à leurs besoins.

Vous avez reçu cette année au SATIS le prix de l’Initiative écologique, que pouvez-vous nous en dire ?
R. P. : Nos appareils permettent aux professionnels de l’industrie cinématographique de réduire leur impact carbone. Nos groupes électrogènes zéro émission ont plusieurs fonctions : ils remplacent les groupes thermiques en proposant une puissance, un poids et une autonomie équivalents. Nos plus grosses batteries peuvent tenir une journée entière. Ces produits peuvent être rechargés en quelques heures grâce à l’énergie solaire via des panneaux robustes, légers et réparables. Cela permet d’avoir une énergie 100 % propre. Les panneaux solaires apparaissent aujourd’hui comme la solution la plus pertinente et s’inscrivant totalement dans notre volonté de créer des produits bas carbone dans leurs conceptions, mais surtout à l’usage. Notre objectif est d’éviter de brûler des énergies fossiles. Si nos produits émettent le moins de CO2 durant toute leur durée de vie alors nous aurons gagné notre pari. L’autre volet très important est celui de la réparabilité. Nos produits sont faits à partir de matériaux parfaitement remplaçables et réparables.
Cette année nous avons reçu au SATIS le prix de l’initiative écologique pour notre produit Wattman qui est un système de stockage d’énergie électrique mobile, sans bruit, sans odeur et sans maintenance. Nos produits sont distribués par Innport, qui nous a reçus sur son stand cette année et a poussé notre candidature au Prix du SATIS. Le SATIS et ce prix nous ont permis d’être approchés par de nombreuses personnes que nous n’avions pas démarchées.

Combien de temps la phase de Recherche & Développement a-t-elle duré ?
R. P. : Un peu plus d’un an puisqu’elle a démarré avant que je fonde Pess Energy…

CST_pess_energy_SATIS.jpg

Retrouvez l’intégralité de l’entretien de Rémi Pillot dans le hors-série spécial éco-production de la Lettre.

Articles récents

Afficher l’article complet

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

Assistant Directors & Associates (ARA) is a community dedicated to directing and production departments in feature films. She advocates a caring and courteous environment, conducive to quality exchanges and respectful for others. Please take a moment to read these few Guidelines as anyone posting on our platforms will be considered to have read them. These are subject to change at any time and therefore apply to all of our services, both in public and in private. We therefore invite you to consult them regularly.