Jump to content

AFC - Disparition de Marc Engels, cinéastes, amis et connaissances témoignent


Anim
 Share

Recommended Posts

  • Moderator
arton14286-f2aae.jpg?1586770309
Avec la disparition du chef opérateur du son Marc Engels, emporté par le Covid-19, jeudi 9 avril 2020, à l'âge de 54 ans, la grande famille du cinéma belge et français perd l'un de ses membres les plus estimés, une attachante figure dont le travail imposait le respect. Ayant notamment œuvré aux côtés de cinéastes tels qu'Eric Rochant et Joachim Lafosse, il avait effectué, en 2017, les prises de son du film Tueurs, réalisé par François Troukens et Jean-François Hensgens, AFC, SBC.

Formé à l'Institut des arts de la diffusion (IAD), en Belgique, Marc Engels débute, en 1998, comme assistant son perchiste et, en 2004, comme chef opérateur du son sur les films Calvaire, réalisé par son compatriote Fabrice du Welz et photographié par Benoît Debie, SBC, et Gardien de buffles, de Minh Nguyen-Vo, photographié par Yves Cape, AFC, SBC.
Depuis, son nom est apparu sur le générique de nombreux films dont Hors la loi, de Rachid Bouchareb (2010), photographié par Christophe Beaucarne, AFC, SBC, Largo Winch II, de Jérôme Salle (2010), photographié par Denis Rouden, AFC, Un heureux évènement (2010), Nos futurs (2014) et Le Mystère Henri Pick (2018), de Rémi Bezançon, photographiés par Antoine Monod, AFC, Möbius, d'Éric Rochant (2011), photographié par Pierre Novion, AFC, Goodbye Morocoo (2013) et Lola Pater (2017), de Nadir Moknèche, photographiés respectivement par Hélène Louvart, AFC, et Jeanne Lapoirie, AFC, et aussi L'Économie du couple (2016) et Continuer (2018) de Joachim Lafosse, photographiés par Jean-François Hensgens, AFC, SBC. (D'après Le Figaro, 10 avril 2020).

marc_engels-726aa.jpg?1586769862
Marc Engels et son César, en 2017
Photo Roch Tran

Avec plus de soixante-dix films au cours d'une carrière trop vite écourtée, Marc Engels aura alterné, d'un film à l'autre, trois des métiers du travail du son - entre assistant à la perche, chef opérateur et mixeur -, sur des documentaires, téléfilms ou longs métrages. On notera qu'il avait également effectué la prise de son de Louis-Ferdinand Céline, d'Emmanuel Bourdieu, photographié par Marie Spencer, AFC, SBC, et le mixage de Mandy, de Panos Cosmatos et Chris "Casper" Kelly, et celui, plus récemment, de Dune Dreams, de Samuel Doux, photographié par Jean-Louis Vialard, AFC.

Rappelons enfin que Marc Engels avait été nommé, en 2016, au Magritte du Meilleur son pour Je suis mort mais j'ai des amis, des frères Malandrin, et, en 2019, pour Tueurs, de François Troukens et Jean-François Hensgens. Il avait obtenu, en 2017, le César du Meilleur son pour son travail sur L'Odyssée, de Jérôme Salle.

En vignette de cet article, Marc Engels, en 2017, sur le tournage du Mystère Henri Pick - Photo Sophie Berger

Afficher l’article complet

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator
arton14285-cc043.jpg?1586805160
Peu de temps après l'annonce du décès de Marc Engels, de nombreuses personnalités du cinéma l'ayant côtoyé ont fait part de leur émotion. Dans la suite de cet article, nous proposons d'autres témoignages évoquant le souvenir de ce professionnel du son reconnu et apprécié.

• Tous les soirs des chiffres tombent… Des spécialistes analysent des courbes… D'autres comparent des statistiques… Des journalistes se contredisent sur un point de détail… Des fake news circulent au milieu du marasme...
C'est devenu comme une petite musique… Des applaudissements à 20h répondent à des voisins qui trouvent que la petite voiture de l'infirmière qui partage la copropriété est garée trop près de chez eux… Ou alors est-ce l'inverse ?
Et puis une nouvelle tombe par un texto, un mail, un message WA ou simplement une voix qui nous appelle de son lieu de confinement… Un visage qu'on reconnait… Un sourire qui disparait… des épaules qui s'engloutissent… Une bonnette qui s'envole...
En partageant une nouvelle tragique avec d'autres repères dans notre profession, je note le message de Laurent Bozzi, chef coiffeur, et celui de Bouli Lanners, réalisateur et comédien. Quelque mots, une musique et une image qu'il me semblent bon de partager sur le site de l'AFC tant ce qui nous réunit est l'inverse de ce que nous traversons actuellement : l'isolement…
Courage !
Gilles Porte, AFC

• Marc avait cette élégance un peu britannique, mixée d'humour belge, qui apportait sérénité et bonne humeur sur le plateau. On savait qu'avec lui, tout allait bien se passer !
J'ai partagé avec Marc plusieurs films assez exigeants : ceux de Joacquim Lafosse, L'Économie du couple, confiné dans un appart bruxellois, et Continuer, au milieu de l'Atlas marocain sous la neige, mais aussi Tueurs, que j'ai réalisé avec François Troukens. Il était de ceux avec qui un échange de regard suffisait pour reprendre courage quand la fatigue gagnait. Le souvenir de son sourire bienveillant restera longtemps avec moi.
Jean-François Hensgens, AFC, SBC

marce_tueurs-10a98.jpg?1586805160
Marc Engels lors du tournage de Tueurs, en 2017

• Je me souviens avoir pris cette photo de Marc Engels (ci-dessous) sur le tournage de Rémi sans famille, le 17 juin 2017.
J'avais mis une balle de tennis sur mon nez pour amuser mes camarades et Marc m'avait répondu avec sa bonnette.
En retrouvant cette photo, je me suis rappelé ces moments de joie et de complicité que nous pouvons vivre sur les tournages, cette "famille" que nous sommes… un temps…
Et puis, quand quelqu'un s'en va, on se souvient du lien intense et vivant qui nous a unis le temps de cette aventure.
C'est à cela que je pense aujourd'hui. Je pense à Marc et à tous les autres.
Laurent Bozzi, chef coiffeur

marc_engels_rsf-73f2e.jpg?1586805160
Marc Engels sur le tournage de Rémi sans famille, en 2017
Photo Laurent Bozzi

Message de Bouli Lanners et Olaf*...
Bonjour les amis, ce petit mot d'Olaf pour vous tous…
En cette belle première journée sans notre ami Marc, j'avais envie de vous proposer - confinement oblige - de nous retrouver tous, en pensée, chacun chez soi, ce soir vers 20 h avec une bonne bouteille de vin et en écoutant un bon morceau de musique, choses que Marc appréciait tout particulièrement et que nous avons tous sûrement partagées avec lui à un moment ou l'autre… A cette heure où beaucoup de monde applaudit, nos pensées et tous les applauses du quartier, nous les dédierons à Marc emporté par ce putain de "grand n'importe quoi" (selon sa propre expression !) de Corona.

Je me permets de joindre un lien vers cette chanson de Arbouretum que j'ai eu l'occasion de partager un jour avec Marc en lui disant : « Je jour où je meurs, j'aimerais que vous mettiez ce morceau en pensant à moi »... Tu es parti avant moi, je te le dédie aujourd'hui mon ami...

Lecture
https://youtu.be/4dD0OQ7jVwU

* "Olaf" n'est autre qu'Olivier Struye, assistant son de Marc Engels et lui aussi chef opérateur du son.

En vignette de cet article, Marc Engels pendant le tournage du Mystère Henri Pick, en 2017 - Photo Sophie Berger

Les autres témoignages
« Marc Engels nous a été volé par cette merde de virus. C'était un ami de 30 ans, un collègue, un frère, un gentleman, un prince, un ingénieur du son, un mari, un homme. Un peu de baume sur tous les cœurs qui saignent. Surtout celui, de sa femme… »
Bouli Lanners

« Le plus doux, le plus soutenant des ingénieurs du son ! Notre amitié de plateau, je pense à ta compagne et à tous les cinéastes belges qui t'aimaient et t'admiraient ! L'Economie du couple, ton calme et ta concentration, le Maroc et nos discussions dans le froid et le vent. »
Joachim Lafosse

« Sans toi, Tueurs et Caids n'auraient pas eu cette force… merci Marc pour ton enthousiasme et ton amitié. Tu étais l'une des plus belles oreilles du cinéma belge… »
François Troukens

« Marc Engels, ingenieur du son sur "Le Bureau des légendes", aimé de tous, qui a enregistré, de l'Ukraine au Maroc, la voix de tous nos acteurs, s'est éteint en réanimation. 54 ans. Ce virus est une saloperie et notre douleur est infinie. Restez chez vous. »
Eric Rochant

« Marc faisait partie comme bien d'autres de la bande du "Bureau" et depuis qu'on a appris la nouvelle, on est tous effondrés. "Le Bureau", c'est bien plus qu'une série, c'est une équipe, une famille, on passe les trois quarts de l'année ensemble, on se parle tout le temps, alors ce décès c'est un vrai drame. C'est notre quotidien qui est touché. Ce qui est dur aussi, c'est qu'on a n'a même pas pu lui dire au revoir, on aurait du se voir à la fête de fin de saison mais avec le confinement on a dû l'annuler…
Marc était aussi un grand professionnel, une brute de boulot et sa compétence était incroyable. Il maîtrisait tellement son métier, il enregistrait les voix des comédiens, en aidait certains pour l'anglais, c'était un coach pour eux. Marc avait plein d'humour, on se moquait de lui car il était belge mais c'était avant tout une belle personne, un mec bien. Il était rayonnant ! »
Alex Berger, producteur de la série "Le Bureau des légendes", dans Le Parisien du 10 avril 2020

« Marc Engels. Super ingénieur du son ("Bureau des légendes"…) avec qui nous avions parcouru le monde, jusqu'en Antarctique, pour le film L'Odyssée, est décédé aujourd'hui. Victime du virus. Il avait 54 ans. L'occasion de rappeler le sérieux de la situation. Restons chez nous ! »
Pierre Niney

« Je sais maintenant que le Covid-19 tue des types pas bien vieux, en bonne santé, et surtout, surtout, des types bien. Comme Marc. »
Jérôme Salle

« J'apprends avec stupeur la disparition de Marc Engels emporté par le Covid-19. Marc était un camarade et un professionnel exigeant. Cette photo a été prise avant le premier clap de mon premier film en janvier 2004. Je pense a sa compagne, ses enfants et ses amis, nombreux. »
Fabrice du Welz

Afficher l’article complet

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

Assistant Directors & Associates (ARA) is a community dedicated to directing and production departments in feature films. She advocates a caring and courteous environment, conducive to quality exchanges and respectful for others. Please take a moment to read these few Guidelines as anyone posting on our platforms will be considered to have read them. These are subject to change at any time and therefore apply to all of our services, both in public and in private. We therefore invite you to consult them regularly.