Jump to content

État des lieux tournages #confinement


CitizenF
 Share

Recommended Posts

Hello tout le monde

 

Il s'est déroulé une vidéo conférence organisé par Le Film Français (c'était avant la déclaration de Macron) sur un état des lieux des tournages.

Voici un petit compte rendu fourni par une amie qui fait partie du M.A.D (Métiers Associés du Décor). 

Je lui ai demandé de me transmettre le lien de la vidéo pour compléter . Mais ci-joint une transcription de ce qui aurait été dit:

 

« Production et coronavirus : quels impacts à court, moyen et long terme ? »

Isabelle Terrel (directrice générale, Coficiné)


Hugo Rubini (directeur général, Rubini et Associés) (Assurance Ciné et Télé)

Nathalie Gastaldo (productrice associée, Pan-Européenne)

Thierry de Segonzac (président directeur général, TSF)


Eric Altmayer (producteur, Mandarin)

 

BILAN DES TOURNAGES EN LONG-METRAGE

25 films en tournage arrêtés 

60 en prépa ou qui allait rentrer en prépa

EN TV : UNITAIRE ET SERIES 

20 fictions arrêtées 

60 films en prépa 

TSF, perte : 1 million d'euros par semaine, 150 personnes en chômage partiel 

Le groupe possède 250 camions techniques, tous revenus dont 100 sont toujours pleins

Backlot à Bretigny : va élargir à 30 hectares pour que les productions puissent venir construire dessus.

Vient de signer le permis de construire pour ces 9 plateaux la semaine dernière

NB perso Sabine: certaines prod ont préféré garder les camions pleins, afin de s'assurer qu'ils aient du matériel quand le confinement s'arrêtera.

 

PRODUCTION

Idée : faire une sorte de charte et de bonne conduite pour reprendre les tournages dans l'ordre qui était prévu, d'abord faire redémarrer les tournages arrêtés, puis ensuite tout ce qui était en prépa

impossible de redémarrer toutes les fictions en même temps, max estimé à 10 films par semaine, 

 

Le cabinet Rubini cherche une méthode pour finir les films 

Une assurance serait d'accord pour accompagner les films avec médecin sur place, qui aurait autorité pour exclure les personnes ayant un symptome douteux pour les techniciens.

Les personnes importantes (comédien.nes, réla, chef op) : confinement seul à l'hôtel

Fonctionnement avec un nouveau mode de travail : équipe moins dense. 

tout le monde va devoir faire un effort. 

Le problème réside dans l'incertitude concernant la durée du confinement. 

Et les mesures du gouvernement : regroupement, port du masque,...

Plus il s'allonge plus cela va coûter cher : frais de crédit,...

Le CNC dont les recettes sont basés sur les entrées film, va avoir moins d'argent donc une crise économique risque de succéder à la pandémie.

 

MANDARIN

Ozon : film arrété à J-5 : réalise une étude pour passer du décor naturel au studio : surcout : +250 000 euros

Les productions envisage le rapatriement dans les studios, mais il n'y aura pas de place pour tout le monde.

Mairie de Paris : pas d'autorisation car les tournages attirent du monde et il faut éviter les attroupements. 

NB de Kathy : étant donné les problèmes de stationnement, la diminution des places de parking, quelle est la politique cinéma de la Mairie de Paris à long terme ?

 

COFICINE

Argent pas récupéré des ventes internationaux

Pour les films en tournage, le crédit continue. Pble à la fin du tournage

Film en montage : en version confinée à domicile 

idem dans l'Animation : confinement à domicile

 

LES SERIES ET TELEFILMS

il faudra de toute manière alimenter les télés donc tourner. 

  • I like 1
  • Fan 2
Link to comment
Share on other sites

Aucune idée. Déjà le rapprochement de deux comédiens face à face sur un décor serait contraire au pb de distanciation. idem pour l'équipe HMC en contact direct au sens propre. J'ai un peu de mal à imaginer une équipe même réduite bosser en respectant une distanciation qui serait le gage du déconfinement.

Dans quel lieu pour le respecter ? En studio ? Déjà les supermarchés imposent une limitation du nombre de client dans le bâtiment. Franchement concrètement je vois pas du tout comment ça peut fonctionner. 

Link to comment
Share on other sites

Ah ça, Marc Dorcel va faire la tronche...

Le plus simple serait de tester l'équipe technique et artistique avant le début du tournage et effectivement avoir un médecin sur place légitime de mettre en retrait un membre symptomatique. 

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, HélèneDbcd a dit :

Ah ça, Marc Dorcel va faire la tronche...

Le plus simple serait de tester l'équipe technique et artistique avant le début du tournage et effectivement avoir un médecin sur place légitime de mettre en retrait un membre symptomatique. 

J'ai plein d'idées pour faire du Dorcel en restant chez soi....🙄😁

Edited by CitizenF
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Quand les assurances auront plus de visibilité, elles pourront faire des probabilités et donc envisager de ré-assurer les films.

Avec un mi-juillet "au moins" avant la réouverture des lieux publics (hôtels, restaurants, théâtres, cinémas...), il est peu probable d'envisager avant ça une reprise de la culture en termes de rassemblements, de tournages... Surement la dernière roue du carrosse économique. La rentrée au mieux à mon avis.

 

Merci bcp Fred pour ce retour !! 

  • I like 1
Link to comment
Share on other sites

  • VictorB pinned this topic
il y a 37 minutes, VictorB a dit :

Quand les assurances auront plus de visibilité, elles pourront faire des probabilités et donc envisager de ré-assurer les films.

Avec un mi-juillet "au moins" avant la réouverture des lieux publics (hôtels, restaurants, théâtres, cinémas...), il est peu probable d'envisager avant ça une reprise de la culture en termes de rassemblements, de tournages... Surement la dernière roue du carrosse économique. La rentrée au mieux à mon avis.

 

Merci bcp Fred pour ce retour !! 

Oui c'est pour ça que je me dis qu'une reprise en sept est beaucoup probable que cet été.

 

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

A l'écoute Les 2 producteurs ont le même point de vue que moi. A savoir difficile de respecter une distanciation sur un plateau. Et on a du mal a envisager une reprise avant sept. Et les process de contrôle faudrait qu'ils soient massifs et à double test (Sérologique et l'autre dont j'ai oublié le nom) car il y a des résultats appelés "faux négatifs" d'où la nécessité de contre-vérifier les tests....

  • I like 1
Link to comment
Share on other sites

Oyez oyez: 

E début d'aprem il y aura une nouvelle vidéo conférence sur le thème suivant:

 

« Crise sanitaire : quelles hypothèses de redémarrage ? »

Outre Eric Marti (directeur général, Comscore) et Laurent Cotillon (modérateur et directeur exécutif du Film français), seront présents :

-       Richard Patry (président de la FNCF)
-       François Aymé (président de l’AFCAE)
-       Olivier Snanoudj (président adjoint de la FNEF, président du SFAC)
-       David Grumbach (président de Bac Film, membre DIRE)
-       Etienne Ollagnier (président du SDI)
-       Gilles Sacuto (président du SPI)
-       Frédéric Brillion (président de l’UPC)
-       Didier Huck (président de la FICAM)

La table ronde se tiendra demain, vendredi 17 avril 2020 à 14h30.

Link to comment
Share on other sites

Info AFR, Lundi 20 avril 2020 par David THOORIS 

 

Citation

 

Vers une possible reprise des tournages en France ?

 

 

Sur les réseaux sociaux, bon nombre de personnes partagent des informations non signées et/ou non sourcées… En toute chose, il faut savoir raison garder.

Des hypothèses sont étudiées (et entourées de toutes les inconnues du moment) lors de tables rondes qui sont organisées et auxquelles nous sommes parfois invités à participer.
Mais à ce jour, aucune modalité de reprise n’est envisagée.
Merci de privilégier les informations de sites ou pages des institutions, des syndicats, des associations professionnelles… En cas de doute, toujours remonter à la source !
Les informations évoluent en permanence, les décrets, les directives sont communiquées régulièrement.
Il ne faut donc pas mettre la charrue avant les boeufs, et vouloir des réponses pour des questions qui n’existent pas encore.

Pour Paris et suite à la réunion avec l’AFR (compte rendu sur le forum privé AFR), voici le compte rendu de Michel GOMEZ, de la Mission Cinéma / Paris Film, envoyé ce jour à l’ADP et l’AFR : ...

 

 

La suite sur le site de l'AFR

  • I like 1
Link to comment
Share on other sites

Elle a eu lieu le 21/04 donc après la déclaration de marron cette fois.

 

Intervenants

Eric Marti (directeur général, Comscore)

Laurent Cotillon (modérateur et directeur exécutif du Film français)

 

- Richard Patry (président de la FNCF)
- François Aymé (président de l’AFCAE)
- Olivier Snanoudj (président adjoint de la FNEF, président du SFAC)
- David Grumbach (président de Bac Film, membre DIRE)
- Etienne Ollagnier (président du SDI)
- Gilles Sacuto (président du SPI)
- Frédéric Brillion (président de l’UPC)
- Didier Huck (président de la FICAM)

http://www.lefilmfrancais.com/cinema/146558/revivez-la-table-ronde-crise-sanitaire-quelles-hypotheses-de-redemarrage

  • I like 1
Link to comment
Share on other sites

  • VictorB featured this topic

Hello tout le monde.

 

Aujourd'hui aura lieu une autre vidéo conférence Filme Français à 14h30

 

« Comment retourner sur les plateaux à l’ère du Covid-19 ? ».

Pour en parler, outre Eric Marti (directeur général, Comscore) et Laurent Cotillon (modérateur et directeur exécutif du Film français), seront présents :

-              Cédric Klapisch, réalisateur
-              Laetitia Galitzine, productrice Chapka Films
-              José Garcia, acteur
-              Odile Fourquin, cheffe maquilleuse
-              Bernard Seitz, directeur de production
-              Eric Guichard, chef opérateur  

 

C'est sur Zoom mais on peut y assister  inscription dès maintenant en cliquant sur ce lien. https://comscore.zoom.us/webinar/register/WN_QVtefIzrRMKU2baIFdqh-A?utm_source=Eole&utm_medium=Emailing&utm_campaign=Envoi+exp  

  • I like 1
  • Fan 1
Link to comment
Share on other sites

Ci-joint un résumé de la vidéo conférence qui vient de se terminer:

Elle sera mise en ligne la semaine prochaine.

 

Beaucoup de questions se posent sans trop avoir de réponses claires car les paramètres sont multiples et interconnectés, et dépendant des décisions des comités de surveillance médicales.

 

Il y a un vrai désir de retour à tourner dans les studios mais comment gérer 50 personnes sur un plateau ?

 

Se posent les problèmes des distances entre les comédiens et HMC, ainsi que l’application des effets spéciaux sur comédiens (José Garcia)

 

Revient la question de comment les films vont être assurés ?

Compte tenu du fait que les grosses productions impliquent beaucoup de monde, est-ce que ne seront pas avantagées les petites structures, le cinéma d’auteur. Avec l’autre problème qu’induit les consignes de sécurité sanitaires, à savoir les surcoûts :

Exemple de Bernard Seitz, directeur de production : a été chiffré pour un film de 7million, un surcoût de 100 000€ au moins pour respecter les contraintes (transports-usages des taxis-etc..) Incapable de voir à l’heure actuelle si ça se répercutera en jours ou heures supplémentaire de travail pour respecter les consignes de sécurité.

 

Que faire avec les contrôles sanitaires qui seraient mis en places. Les tests de détection, et prise de T° seraient fait le matin et après-midi. Mais pose le pb des fiabilités des dits tests. Il y aura nécessité d’un référent « COVID »  avec médecin et infirmier.

De là découle un autre problème : le secret médical. 

Comment serait-il respecté ? Si un technicien ou comédien est détecté positif que faire avec lui ou elle. Quelle éthique appliquer ?

(José Garcia) Que faire vis à vis des assurances par rapport à l’âge des comédien(ne)s où selon les tranches d’âge, le risque serait plus ou moins élevé ?

Que faire avec un technicien contrôlé positif pour sa reprise d’emploi ?

Est-ce qu’on peut forcer qqu’un à faire le test et la divulgation du résultat sans entrave sur le secret médical ?

Toutes ces problématiques éthiques ne sont pas encore traitées par les institutions (CNC, Ministères)

 

Ensuite est-ce que les régions « vertes » accepteront des tournages avec des équipes venant de département classés « rouges » (typiquement la région parisienne)

 

Il faut trouver des décors (naturels) qui seraient praticables dans les conditions de distanciation.

 

Maintenant que faire avec les tournages arrêtés ? Exemple : Eiffel (film d’époque avec Romain Duris) Grosse structures, gros décors.

 

Si un personnel est détecté positif, déjà si il est détecté le matin, comment le remplacer pour l’après-midi ? Envisager beaucoup de souplesse de la part des productions (Laetitia Galitzine, productrice Chapka Films)

Cédric Klapisch parle d’une forme de solidarité de l’équipe, que la responsabilité collective sera de mise et bien présente selon lui.

 

Que faire avec les planning des comédiens qui passent d’un rôle principal sur un film à un rôle secondaire sur un autre, ou joueraient au théâtre (si ça reprend) (José Garcia)

Cela pose le problème de la complexité de l’étalement dans le temps des disponibilités.

 

D’ici l’arrivée d’un traitement ou d’un vaccin il faut envisager des tournages de petits films, pratiques qui perdureraient d’ici la venue de ces traitements et vaccins.

 

A été envisagé la question de l’usage spécifique des matériels. Quelle méthode appliquer ? Le processus de nettoyage pour les décontaminer et limiter leur usage ?

 

Que faire de la table régie ? La supprimer pensent certains.

 

Comment gérer les essais costumes, les changes, le nettoyage d’une journée à l’autre ? (José Garcia)

 

Comment va-t-on gérer les transports (cf le surcoût envisagé sur les devis). Cela deviendra complexe de tourner en dehors de Paris vers banlieues, sachant que dans Paris intramuros (voir ce que va dire Michel Gomez) comment les tournages vont être envisagés ?

 

Les équipes pourront-elles prendre les avions. Pour le moment NON

Pour les trains, les mesures de sécurité sont plus applicables mais compliquées aussi.

 

Est-ce que cela va impliquer une concurrence géographique avec d’autres pays de l’UE ? (Avec frontières fermées comment faire de toute manière)

 

Est-ce qu’il faudra apprendre à tourner plus vite ? Les journées sont déjà bien chargées.

 

Pour Klapisch il sera possible de tourner mais dépendra du projet, du scénario.

Exemple : 5 potes qui partent dans une maison de campagne. Une histoire sur un chalutier qui implique l’isolement de l’équipe sur un lieu unique.

 

Que faire avec la figuration ? Réduire son nombre, mettre les séquences en fin de plan de travail et utiliser les SFX pour effets de nombre selon Laetitia Galitzine, productrice Chapka Films.

 

Est-ce qu’il est envisageable d’établir un confinement préalable de l’équipe avant le tournage pour assurer une sorte d’isolement.

 

Il faudra peut-être créer des espaces de transit, d’attente pour que les techniciens à tour de rôle mettent en place le plan et ne puissent pas s’accumuler sur le décor. 

 

Enfin que faire avec les enfants jouant dans un film ? Information à vérifier mais la DDASS n’envisage pas de tournage pour eux avant l’année prochaine. Quid des enfants qui étaient déjà en tournages arrêtés ?

 

 

Voilà beaucoup de questions avec beaucoup d’inconnues.

 

  • I like 2
Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Coronavirus : « Les sociétés de production audiovisuelle sont dans l'impossibilité de reprendre les tournages le 11 mai », plaide Thomas Anargyros

 

Dans un entretien aux « Echos », le président de l'Union syndicale de la production audiovisuelle (USPA) plaide pour un fonds de garantie d'une cinquantaine de millions d'euros, qui serait abondé par l'Etat pour que les sociétés de production audiovisuelle puissent reprendre leurs activités lors du déconfinement.

 

0603156950813-web-tete.jpg

 

Source

Link to comment
Share on other sites

  • Anim unpinned this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

Assistant Directors & Associates (ARA) is a community dedicated to directing and production departments in feature films. She advocates a caring and courteous environment, conducive to quality exchanges and respectful for others. Please take a moment to read these few Guidelines as anyone posting on our platforms will be considered to have read them. These are subject to change at any time and therefore apply to all of our services, both in public and in private. We therefore invite you to consult them regularly.