Jump to content
Le Forum ARA

La télévision française a encore de grosses lacunes en matière de diversité


HélèneDbcd
 Share

Recommended Posts

« Les chaînes ont des obligations relatives à la diversité dans leurs conventions. Mais, à la différence de la loi sur la parité de 2014 qui a obligé les chaînes à fournir des chiffres sur la représentation des femmes au régulateur, pour la diversité, ce ne sont que des engagements », résume Carole Bienaimé Besse, membre du CSA.

 

image.thumb.png.c06f0c683bc8db059426d61a3398d894.png

 

La télévision française a encore du chemin à faire en matière de diversité, le baromètre publié mardi 29 septembre par le CSA tend à montrer qu'elle n’est toujours pas d’actualité, ni représentante de la société actuelle. Cette étude s'appuie sur deux semaines de visionnage sur 18 chaînes en 2019 et se base sur des critères simples tels que l'origine, le sexe, le handicap ou encore l'âge.

 

-15 % des personnes représentées à la télévision sont perçues comme « non blanches »

-0,7 % seulement sont des personnes en situation de handicap  

-39 % de femmes présentes sur le petit écran contre 73% des CSP+

 

Retrouvez plus d'informations ici

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 4 weeks later...
  • Moderator

Les assises du Collectif 50/50 ont donné un coup de projecteur vers les disparités encore fortes dans le monde de l'audiovisuel, des mesures fortes ont été engagées l’année dernière pour accroître la présence des femmes à tous les niveaux dans ce secteur. 

 

Pour en savoir plus RDV ici

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • 6 months later...
  • 1 month later...
  • 2 months later...
  • Moderator

On reste sur la même lignée avec cet article de Télérama qui met en lumière le manque de diversité, un surplus de cliché et un manque de parité encore trop présent dans la fiction française : Cinéma français : où sont les femmes, les LGBTQ+ et les minorités ?

 

 

"Rôle de délinquants et criminels

L’étude s’est également penchée sur la question de l’origine perçue des personnages et là encore, le cinéma français est à la traîne : 78 % des personnages sont perçus comme blancs, 9 % comme noirs, 9 % comme arabes, et 2 % comme asiatiques. Pour les personnages principaux, la diversité est quasi inexistante avec 81 % de têtes d’affiche blanches.

Abonné  Manque de diversité à la télévision française : mais qu’est-ce qui coince ?Télévision7 minutes à lire

Cette faible représentation de la diversité ethnique s’accompagne d’une stigmatisation des acteurs racisés. Ces derniers sont surreprésentés dans les rôles de délinquants et de criminels : 11 % des personnages qui commettent des crimes sont non blancs. Et ce chiffre grimpe à 28 % pour ceux perçus comme musulmans. À l’inverse, seuls 4 % des personnages s’engageant dans des activités illégales sont identifiés comme blancs. Les Misérables, de Ladj Ly, Mon frère, réalisé par Julien Abraham, ou encore Banlieusards, du rappeur Kery James, sont des exemples de films sortis en 2019 dont les scénarios abondent de personnages de délinquants interprétés par des acteurs racisés."

 

image.thumb.png.7be37dcf28e04184bde4e70f97c3ab21.png

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

Assistant Directors & Associates (ARA) is a community dedicated to directing and production departments in feature films. She advocates a caring and courteous environment, conducive to quality exchanges and respectful for others. Please take a moment to read these few Guidelines as anyone posting on our platforms will be considered to have read them. These are subject to change at any time and therefore apply to all of our services, both in public and in private. We therefore invite you to consult them regularly.