Jump to content
Le Forum ARA
  • 0

Fiction longue et "industrielle"


Mickael
 Share

Question

Salut la famille.

Je vais avoir la chance d'être 1er assistant réa depuis la création d'une série de fiction longue et "indutrielle" (comme la nomme le producteur).

A savoir 70 épisodes avec des réalisateurs différents, tout en studio, avec une dizaine d'acteurs différents.

J'ai eu l'opportunité de travailler sur des formats similaires mais pas à la création !

Et donc j'ai plein de questions à vous poser :

- Quels sont les outils à créer ?

- Quels logiciels utiliser ?

- A quoi faut-il faire attention ?

- Dans quel travers ne faut il pas tomber ?

Etc...

Merci de vos témoignages et conseils ;)

  • I like 3
Link to comment
Share on other sites

12 answers to this question

Recommended Posts

  • 0

Hello Mickael. Je comprends pas bien ta question. Qu'est-ce que tu entends par "être à la création" d'une série ? Tu seras scénariste ? Showrunner ? Vue le nbre d'épisodes ça ressemble à un format sitcom, donc format court 6, 13 ou 26min ? Forcément ça n'implique pas les mêmes choses. Je dis ça en me basant sur ma petite expérience de co-auteur sur projet de série.

 

  • I like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 0

Salut Mickael si les épisodes sont de moins de 10 mn il faut à mon avis d’abord voir avec la prod combien d’épisodes seront à faire par jour ; avec combien de réalisateur ; pourras-tu crossboarder et puisque c’est en studio les décors seront-ils pré-lightés à partir de la tu pourras envisager d’aller plus loin dans l’organisation ; bonne prépa 

  • I like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 0

Ah ok ok. Alors Olivier Bizet sera peut-être de bons conseils alors avec son expérience des Mystères de l'Amour en terme de format et de rythme de tournage j'entend ;-). Bon tournage 

  • I like 3
Link to comment
Share on other sites

  • 0

Je confirme pour Olivier qui maitrise après avoir fait ses armes avec moi comme réalisateur et ayant passé 15 années comme 1er dans cette maison 

  • I like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 0

Salut tout le monde,

 

donc pour être clair Gandalf = Olivier ;) C'est effectivement Vincent qui m'a mis le pied à l'étrier sur LMA, et a l'habitude du crossboarding extrême!

 

Je pense que l'élément principal pour répondre à tes questions Mickael est de savoir combien d'assistants vont travailler dessus? Si tu es tout seul, je pense que tu as le choix des outils et tu peux vraiment faire ce que tu veux. S'il y a d'autres assistants il faut mettre en place les procédures les plus claires possible pour se transmettre les infos d'un bloc à l'autre. Un des défis sera de déterminer la taille des blocs (nombre d'épisodes), suffisamment long pour crossboarder, suffisamment court pour ne pas avoir trop de galères de dispo.

 

Parce qu'au final le principal défi pour faire des plans de travail sur des séries tournées sur un long laps de temps, ce sont les dispos comédiens. C'est vraiment la variable qui va décider de tout le reste. Avec 10 comédiens (et pas 40 comme sur LMA) ça devrait rester gérable. L'outil indispensable est un tableau de dispo comédiens, qui posera déjà le cadre de ce qui est possible. Pour le dépouillement je ne sais pas si MMS est pratique à utiliser en série avec des centaines de baguettes, je ne l'ai utilisé que sur des courts. Un dépouillement excel préorganisé en baguettes peut être plus simple à manier, mais bien sûr les changements d'écriture doivent être répercutés à la main à plusieurs endroits et ça peut être source d'erreur. A soupeser.

 

Les équipes déco, accessoire et costumes qui ne sont pas forcément les mêmes d'un bloc à l'autre doivent normalement mettre en place des outils de suivi entre elles, sous l'oeil attentif de la scripte s'il y en a une. Normalement ça se passe bien, puisque personne n'a intérêt à planter l'équipe qui suit. Il incombe à ou aux assistants de faire passer les infos de MES d'un bloc à l'autre (le perso regardait par telle fenêtre dans l'épi précédent raccord, il boîtait de telle façon etc). Demander des screenshots des épis raccord à la post-prod est également une bonne idée pour de scènes qui se prolongent sur plusieurs épisodes (si on est en mode sitcom). En cas de question sur une intention au script (ce qui arrive souvent), il faut identifier qui tranche. Ce sera normalement le showrunner ou un de ses assistants.

 

Les travers dans lesquels il ne faut pas tomber: la plus grosse erreur sur ce genre de tournage est de finir par appliquer une formule mathématique genre 3 pages = 1 heure, sans se poser de questions. Ca peut être tentant de faire les choses rapidement, mais chaque séquence est unique et il faut bien la relire comme on le ferait sur une prod classique pour éviter les surprises. Je ne t'apprends rien, mais deux persos qui discutent devant un verre c'est plus facile à filmer que six persos qui préparent un repas sur le même nombre de pages.

 

N'hésite pas si tu as des questions plus précises!

Edited by Gandalf
  • I like 3
  • Fan 2
Link to comment
Share on other sites

  • 0

Bonjour, je ne suis pas sur le projet mais j'ai deux questions pour ma culture personnelle, qu'est ce qu'un épi ? et qu'est ce que crossboarder ? 

  • I like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 0
il y a 37 minutes, léa marie a dit :

Bonjour, je ne suis pas sur le projet mais j'ai deux questions pour ma culture personnelle, qu'est ce qu'un épi ? et qu'est ce que crossboarder ? 

Hello Léa. Alors pour "Épi", je pense que Gandalf le Grand parle d'épisode tout simplement :-). Et crossboarder c'est le principe de caler sur une même journée le tournage de séquences n'appartenant pas aux mêmes épisodes (d'où le croisement) mais dont le lieu de l'action est identique (Par exemple un bistrot récurrent, une salle d'interrogatoire etc) et qui nécessite les mêmes comédiens récurrents d'où l'importance de la planification des présences comédiens.

   

Edited by CitizenF
  • I like 2
Link to comment
Share on other sites

  • 0
à l’instant, CitizenF a dit :

Hello Léa. Alors pour "Épi", je pense qu'Olivier parle d'épisode tout simplement :-). Et crossboarder c'est le principe de caler sur une même journée le tournage de séquences n'appartenant pas aux mêmes épisodes (d'où le croisement) mais dont le lieu de l'action est identique (Par exemple un bistrot récurrent, une salle d'interrogatoire etc) et qui nécessite les mêmes comédiens récurrents d'où l'importance de la planification des présences comédiens.

   

Merci pour ces explications !

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Answer this question...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

Assistant Directors & Associates (ARA) is a community dedicated to directing and production departments in feature films. She advocates a caring and courteous environment, conducive to quality exchanges and respectful for others. Please take a moment to read these few Guidelines as anyone posting on our platforms will be considered to have read them. These are subject to change at any time and therefore apply to all of our services, both in public and in private. We therefore invite you to consult them regularly.